Ben ferme Ayrshire 2000 inc., producteur du mois.

Samedi 1 Octobre 2016 -

À l’intérieur du bassin versant Belle-Rivière, la Ben Ferme Ayrshire 2000 inc., qui transforme son lait en fromage sous le nom de la Fromagerie l’Autre versant, est une des entreprises qui a à cœur la qualité de l’environnement du bassin versant et qui est un modèle d’entreprise en termes de production laitière. C’est en 2000 que Stéphane Tremblay, avec sa conjointe Chantale Lalancette, a pris la relève pour une 6e génération de Tremblay sur le site patrimonial du rang 3 à Hébertville. Cette aventure a débuté dans les années 1800 alors qu’Yves-Luc Tremblay et Sophie Ouellet sont arrivés par la rivière des Aulnaies pour défricher ces terres.Le rêve des propriétaires actuels les a menés à ouvrir leur fromagerie et leur kiosque à la ferme en commercialisant des fromages au lait cru, du cheddar frais et du lait entier fermier. Le tout provenant entièrement du lait du troupeau de 48 vaches de race Ayrshire qui sont alimentées de foin sec et au pâturage. L’entreprise, qui ne cultive pratiquement que du foin et des pâturages sur 89 ha et qui utilise que très rarement des engrais chimiques et des pesticides, s’est engagée envers la biodiversité et la protection des cours d’eau en plantant des bandes riveraines élargies et en aménageant le cours d’eau du rang 3 au milieu des années 2000. Depuis, une faune et une flore abondantes ont repris leur place où on peut y retrouver des poissons et des batraciens ainsi que de nombreuses plantes indigènes.En 2015, des travaux de réfection de fossés au pied de la montagne ont eu lieu en collaboration avec la MRC et le service de Génie du GMA du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le tout fut complété d’une plantation d’arbres afin de protéger la bande riveraine et capter les sédiments risquant de se retrouver dans le cours d’eau. Dans le cadre du projet de bassin versant Belle-Rivière, l’entreprise s’est engagée à finaliser quelques travaux sur le terrain pour diminuer son impact sur l’environnement : avaloirs, chutes enrochées et rigoles d’interception pour éliminer l’apport de particules de sol dans les cours d’eau ainsi que du drainage et du chaulage pour maximiser la disponibilité des engrais de ferme pour la plante.Le résultat final sera des produits laitiers disponibles sur place pour les consommateurs. Des produits avec un impact réduit sur la qualité de l’eau, avec des sols en santé et avec un troupeau de vaches Ayrshire bien portantes, non surmenées et traitées avec respect ! Sébastien Girard, technicien. GMA Saguenay-Lac-St-Jean.

 

d'actualités

Retour